INSTITUT HENRI JASPAR 🇧🇪

L’ancien institut Henri Jaspar est constitué d’un ensemble de bâtiments construits et ré-aménagés en plusieurs phases entre 1920 et 1947. Son histoire débute en 1919 avec la décision de mettre en place un abri pour enfants de classes sociales inférieures dans la périphérie de Bruxelles, une initiative portée par l’Oeuvre nationale de l’enfance et bénéficiant d’une donation royale. L’institut est nommé en 1937 d’après Henri Jaspar, un politicien du parti catholique belge.

La première infrastructure du site remonte à 1920, mais elle fut rapidement détruite et remplacée en 1929 par le bâtiment central que nous voyons sur l’image d’en-tête. Des annexes sont également rajoutées entre 1936 et 1938, puis détruites et remplacées par de nouvelles en 1947, lesquelles donnent au complexe son actuel dispositif en forme de « U ». Ces changements sont essentiellement apportés par l’architecte Maurie Haeck, qui ré-invente le design et amène une touche moderne à la structure du site.

L’institut stoppe d’accueillir et de loger des enfants en 1986, mais une petite partie est encore employée par l’association Kind & Gezin jusqu’en 2005. L’institut est depuis lors laissé à l’abandon et négligé, théâtre déjà de plusieurs incendies. Il était question de réhabiliter les bâtiments en une séniorie avec des résidences de standing, tout en maintenant leur structure classée patrimoine culturel, ce qui semble se préciser avec les travaux actuellement en cours. Le site vulpia.be indique désormais une reconversion en 30 résidences-services de standing ainsi que des infrastructures diverses et annexes.

Quoiqu’il en soit, il ne reste à ce jour plus grand chose à voir du site, d’autant plus qu’il est actuellement en travaux. Lors de ma visite, les bâtiments étaient déjà en grande partie dépouillés de leur mobilier, portes, fenêtres etc., le toit était parti en fumée suite aux incendies. Seuls témoins du passé, la structure du bâtiment ainsi que de larges pièces vides dont on ne peut que deviner la fonction: salle à manger, bureaux, cuisines, dortoirs (prévus pour une trentaine de lits), salles de relaxations, aire de jeu, menuiserie, gardiennage, sanitaires, terrasses…

Tout en contemplant les vestiges rendus muets de l’Institut Henri Jaspar, je m’imaginais la vie qui pouvait se défiler autrefois parmi ces couloirs, pièces ainsi que dans la cour intérieur de l’établissement, tout en tendant l’oreille en quête de bruits… Les seuls bruits que j’entendit furent ceux d’une bande de jeunes de quartier qui passaient par là, très enthousiastes – tout comme moi – d’explorer ce lieu par une belle après-midi ensoleillée.

ℹ️  Etat actuel: reconversion

Etat général
Intérêt personnel
Danger
Accessibilité

© Photos by Urbex Vision
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur tumblr
Partager sur pinterest
Partager sur pocket

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais