CHATEAU DE NOISY-MIRANDA 🇧🇪

C’est une page de l’histoire qui se tournera bientôt avec le Château de Noisy-Miranda depuis que l’on sait que son propriétaire a enfin acquis le permis de démolition suite à un dossier ayant trainé bien trop longtemps. Bonne ou mauvaise nouvelle?

Cet édifice aura soulevé la curiosité et l’émerveillement de bien des gens grâce à son style néo-gothique tout droit sorti d’un compte de fées. Au fil des années, les visiteurs se sont bousculés les uns après les autres en brandissant leurs appareils photos et en mitraillant tout l’espace, se faisant parfois expulser par un garde précédé par sa réputation et finissant par exposer sur le net, fiers, leurs photos parfaitement identiques aux centaines d’autres photos déjà publiées auparavant.

Le château de Noisy-Miranda est devenu le lieu abandonné par excellence que l’on ne présente plus en Belgique, allant même jusqu’à être recensé dans quelques « Tops » des plus beaux lieux abandonnés au monde. Pourtant, au-delà de sa façade et de ses tours impressionnantes, le spectacle que nous offre ce décor de Disneyland est désolant. L’intérieur est complètement sans dessus-dessous avec des planchers qui tiennent à peine, les parois et plafonds sont dévastés et, en parlant de Disneyland, il faut pratiquement faire la file pour découvrir cette attraction! Pour la discrétion, on repassera.

Et pourtant, au tout début, ce château n’était autre qu’une simple ferme rattachée à un autre château situé à deux pas de là appartenant au comte de Liedekerke-Beaufort. Par crainte des retombées post-révolutionnaires, le comte s’était réfugié en 1792 dans cette ferme pour s’y installer et, avec le temps, la ferme s’est peu à peu agrandie. La plus grosse partie de la construction de ce château a donc eu lieu entre 1866 et 1907, sous la supervision de l’architecte anglais Edward Milner, remplacé à sa mort par l’architecte français Pelchner.

Devenu résidence d’été de la famille Liedekerke-Beaufort, le château fut brièvement occupé par les troupes allemandes durant la Seconde Guerre Mondiale, puis ré-employé comme lieu d’accueil pour des enfants d’employés de la SNCB. Suite à un incendie, le château fut délaissé vers 1991. Faute d’entretien, le site a sombré dans l’abandon au point de devenir, au fil des années, de plus en plus irrécupérable. Si la destruction du site est devenue une certitude depuis mi-2015, la date de son exécution est encore indéterminée, le propriétaire étudiant vraisemblablement les différentes offres de démolition.

Après plusieurs mois d’hésitation, je me suis donc décidé à aller voir début 2016 ce site devenu incontournable, tout en profitant de l’occasion pour essayer un nouvel objectif grand angle. Un lieu émouvant, à la fois plein d’émerveillement et de désolation. Nul n’échappera aux merveilles architecturales ni à la vue splendide qu’offre la tour du bâtiment. Au final, le Château de Noisy-Miranda aura subit bien des remous jusqu’à son dernier souffle et pourra jouir, bientôt, d’un repos bien mérité!


ℹ️  Etat actuel: démoli

Etat général
Intérêt
Danger
Accessibilité

© 2016 Photos by Urbex Vision
 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur tumblr
Partager sur pinterest
Partager sur pocket

4 thoughts on “CHATEAU DE NOISY-MIRANDA 🇧🇪

  1. Bonjour
    Comme tu le sais maintenant, j’ai vécu en Belgique jusqu’il y a une dizaine d’années
    Mis à part Bruxelles et Charleroi (que j’ai failli habiter), j’ai passé plusieurs années tout près de Namur et donc pas loin de Miranda (sans le savoir). C’etait dans les années fin 1980 début 1990 (donc au moment où Miranda n’etait pas devenue un parc d’attraction …..
    Comme tous les amoureux de photographie, des vieilles pierres et d’histoire j’ai suivi l’évolution du projet de démolition qui a finalement eu lieu.
    Je pense que lea ancêtres du propriétaires doivent bien se retourner dans leurs tombes car l’heure actuelle et tu dois le savoir probablement, il ne reste plus que la tour en train d’être mise à terre visiblement.
    Alors ; est-ce le trop grand nombre de visiteurs indésirables qui a fait que le propriétaire se soit décidé à démolir ce superbe château (non classé) ?
    Le fait est aussi que beaucoup trop d’imprudents visitaient encore les ruines récemment (sur facebook j’ai vu des photos et lu les propos d’un gamin -que l’on voyait debout sur des pans de murs dans le vide) et jurant qu’il ne risquait rien (je me demande s’il pensait à ses parents ce gosse et aux risques inconsiderables qu’il prenait)
    Miranda n’est plus, je ne lui ai pas rendu visite mais je prefere en garder de belles images, celles d’un passé révolu.

    1. C’est en effet bien triste de voir partir ce château, j’aurais espéré qu’ils gardent ne fut-ce que la tour en guise de mémoire.
      D’un côté, on peut imager que le coût d’entretien du château aurait été trop élevé, et d’ailleurs je ne suis pas sûr qu’un Miranda rénové aurait attiré autant de curieux que le Miranda abandonné.
      Hélas, c’est d’une certaine manière cet « abandon » qui faisait son charme, un « abandon » qui aurait pu d’ailleurs être entretenu avec un renforcement des structures et de la sécurité du site, voire en organisant des visites payantes autour du château. Le problème est, comme tu le dis, le trop grand nombre de visiteurs inconscients et les dangers liés à leur présence sur le site qui a du renforcer la volonté du propriétaire responsable de détruire le château. Mais aussi l’obstination du propriétaire de ne pas vouloir ouvrir ses portes pour d’éventuelles visites guidées, des tournages à petit budget… Il a tout simplement perdu le contrôle de son terrain (ou n’a pas voulu assumer sa prise en charge)!

      1. Tu sais, le propriétaire (hormis le fait qu’il n’aie pas respecté les volontés de ses aïeux), n’a pas tort dans son projet de démolition.

        1* il est chez lui, c’est son bien qui est non classé et il en a marre de voir des gens entrer dans sa propriété qui est pourtant clôturée , dont l’entrée est interdite et ou il y a des panneaux propriété privée, et pour mettre fin à tout cela a décidé de faire démolir son bien.

        2* il est responsable, malgré tout de tout accident qui pourrait survenir à une personne se trouvant dans sa propriété (qui pourtant y entrent malgré les panneaux propriété privée)

        3* il a le droit , je pense, malgré tout cela d’être hors de lui que son bien soit devenu le disneyland gratuit du coin

        4* il a choisi de restaurer vêves à la place de Miranda (il est fortuné certes, mais restaurer ainsi deux châteaux cela coûte bonbon. Il a fait un choix (qui n’est pas du gout de tout le monde -dont le mien-)

        Tu parles de l’obstination du propriétaire de ne pas vouloir ouvrir ses portes pour d’éventuelles visites ou petits tournages.
        >>* les entrees payantes n’auraient pas certainement rapporté suffisament pour l’entretien.
        <> je suis amateur d’exploration urbaine. Car passionnée de vieilles pierres te d’histoires, mais je comprends le propriétaire.

        Quand aux personnes qui ont sali le nom de l’entreprise de démolition. …Castagnetti. Ils ne sont pas responsables de la disparition, ils font simplement le travail qu’on leur a demandé de faire et pour lequel ils sont rétribués car c’est leur métier (même si certains des ouvriers ont eu de la peine à le faire ce travail).

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :